Paris Fashion Week Haute Couture : 3 défilés, 3 ambiances

Lundi 24 janvier 2011, effervescence dans la capitale française. Après la mode masculine, au tour de la Haute Couture d’être sous les projecteurs, et ce, pendant 4 jours.
Les couturiers présentent leur collection Printemps / Eté 2011 aux VIP et grands de ce « monde ». Bien entendu, de nombreux guests étaient invités, pour le plus grand bonheur des photographes, des modeux et… des badauds !
En vidéo, 3 arrivées de people, 3 ambiances différentes !

En premier lieu, le défilé Armani, qui a eu lieu le premier jour, lundi 24 janvier. Dans le froid, quelques personnes sont venues observer et immortaliser les allers et venues des invités : l’actrice italienne Asia Argento et son compagnon, la légende Sophia Loren, la jeune « numéro 13 de Docteur House » Oliva Wilde, Ana Girardot et Claire Chazal accompagnée de son boyfriend Arnaud Lemaire. Jodie Foster a même profité de son tournage sur Paris avec Roman Polanski pour faire un détour par la case Armani. Enfin, le créateur lui-même est sorti, un peu épuisé par sa présentation.

 

Le défilé Chanel a eu lieu quant à lui le lendemain, mardi 25 janvier. 12h00. Photographes, caméramans, fans, bousculade, piétinage, personnel de sécurité… un bien beau cocktail pour le bien beau monde qui s’est pressé afin d’admirer la collection du directeur artistique Karl Lagerfeld.
Bambou, Inès de la Fressange, Anna Mouglalis,  Farida Khelfa, Sandrine Kiberlain, Elodie Bouchez, Amira Casar, Alexa  Chung, Dani, Etienne Mougeotte, Lou Doillon, Baptiste Giacobini, Kirstin  Dunst, Vanessa Paradis, Gaspard Ulliel, Mlle Agnès, Pedro Almodovar,  Janelle Monae, Diane Kruger, Ana Girardot !… Rien que ça !!

 

Enfin, mercredi 26 janvier, 3ème jour, pour le défilé le plus « sauvage » qu’il soit… En effet, les photographes présents ont été d’une méchanceté terrible envers le public présent aux portes de l’Hôtel Salomon de Rothschild. Coups bas et coups… d’appareils photos ont fait partie de l’arrivée des guests… Tara Reid. Uniquement. L’actrice d’American Pie a même été effrayée par la férocité de ces photographes « prêts à tout pour un cliché ».

 

Un poème qui résume assez bien la situation :
« A tous les photographes sans âme :
Vous qui ne laissez pas passer une femme.
Méfiez-vous de votre matos,
Si à l’avenir vous nous cherchez des os.
Il ne faut pas se fier aux apparences,
…Donc laissez-nous entrer dans la danse,
Mais sans jamais plus de mépris,
Car vous n’êtes que de simples… paparazzis !! »

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :